bugatti type 57 aerolithe  #57331 & #57104

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Les photos Bugatti et leurs commentaires proviennent pour l'essentiel des sites www.bugatti-trust.co.uk, www.bugattibuilder.com et www.bugattiregister.com  que je vous invite à visiter... : partageons la passion !

 plus les liens ci-contre en haut à droite, spécifiques à chaque page --->


















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

L'Aérolithe est une extraordinaire carrosserie dessinée par Jean Bugatti sur le châssis Type 57 n° 57331. A sa présentation simultannée au salon de Paris et celui de Londres, elle donnait l'impression de venir de l'espace... Son nom Aérolithe (ou météore) abondait dans ce sens !
Fabriquée en Elektron, un alliage de magnésium, cette carrosserie présentait une arête dorsale très caractéristique résultant de l'impossibilité de souder le matériau dont elle était faite : la carrosserie se présentait donc comme 2 demi-coquilles rivetées entre elles sur un plan longitudinal. Le radiateur était encore classiquement plat et non en V comme les futures Atlantic et les Type 57S et SC.
L'Aérolithe n'a été produite qu'à un seul exemplaire, le chassis n° 57331, mais une hypothèse affirme qu'il y en avait deux : celle-ci, exposée à Paris et la n° 57103 exposée à Londres. En tous cas, aucune n'a survécu à la guerre (déstruction ou canibalisation des pièces) et c'est pourquoi une re-création a été entreprise par David Grainger, le plus fidèlement possible et avec tous les moyens nécessaires.
Reprenant le chassis n° 57104 (le plus vieux chassis T57 connu) ainsi que des éléments mécaniques vertifiés 100% d'origine, comme le moteur, les essieux... Ce passionné (et fortuné) bugattiste a re-créé de toutes pièces ce modèle mythique, utilisant à nouveau les tôles en magnésium/elektron pour confectionner la carrosserie ainsi que la couleur gris/vert qui, d'après des témoignages, a été soigneusement refabriquée...
Le résultat de passe de commentaires.
Photos d'époque : le modèle original 57331, photos couleur : la re-création 57104.