dietrich-bugatti type4

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Les photos Bugatti et leurs commentaires proviennent pour l'essentiel des sites www.bugatti-trust.co.uk, www.bugattibuilder.com et www.bugattiregister.com  que je vous invite à visiter... : partageons la passion !

 plus les liens ci-contre en haut à droite, spécifiques à chaque page --->

image01

Image 2 of 22
< Precedente | Index | Suivante >


















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

Entre 1902 et 1904 des Types 3, 4 et 5 voient le jour sous le nom de Dietrich-Bugatti. Bien qu’il n’y ait pas de preuve de cette numérotation sur les plans qui restent chez De Dietrich, ce sont cependant les chiffres que Bugatti lui-même attribue aux voitures qu’il a construite à Niederbronn.
Les moteurs et les châssis des modèles de tourisme avaient la même architecture : 4 cylindres coulés en fonte et individuellement entourés d’une chambre d’eau en cuivre, 2 arbres à cames dans le carter entraînés par des pignons à l’air libre, soupapes en têtes « tirées » et non pas « poussées », transmission à chaîne, boîte 4 vitesses. On ignore le nombre de véhicules produits, vraisemblablement moins de 100.
Alors que le Type 3 disposait d’un moteur de 5300cc (114mm x 140mm) de 24ch,  le Type 4 avait un 7400cc (130mm x 140mm) et le Type 5 un 12900cc (160mm x 160mm).
De nombreuses carrosseries habillèrent ces châssis disponibles en empattement court ou long : Tourer, Tonneau, Limousine, mais les Dietrich-Bugatti ne rencontrèrent pas le succès escompté et de plus, quelques frictions, entre les tempéraments latin et saxon de Bugatti et De Dietrich, se produisaient...
extrait : http://www.forum-auto.com/automobiles-mythiques-exception/voitures-anciennes/sujet189904.htm