bugatti type 57 cabriolet vanvooren special mourral  #57274

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Ces informations et photos proviennent de recherches sur Internet. Les résultats sont, pour la plupart, vérifiés dans les nombreux ouvrages de ma bibliothèque (voir page bibliographie...). Les affirmations discutables sont suivies d'un (?)
>> Vous pouvez accéder à ces pages (si elles existent encore...) en cliquant sur les liens qui apparaissent ci-contre, en haut à droite.
Ces liens sont spécifiques à chaque page : partageons la passion !

 plus les liens ci-contre en haut à droite, spécifiques à chaque page --->


















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

Lorsque le Type 57 rentre en production en 1934, le carrossier Vanvooren reçoit de Lamberjack plusieurs châssis de ce modèle pour la réalisation de cabriolets 4 places.
On voit ici, le chassis n° 57274 de 1935, qui sera vendu à M. Mourral (Jean Eugène Henri Alphonse pour les intimes...), célibataire endurci et Directeur Général des Automobiles Saurer.
La grande qualité de fabrication des cabriolets Vanvooren sur châssis Type 57 se payait très cher, comparé au prix du Châssis nu : ainsi une caisse Vanvooren coûtait 27.000 F quand la même chez Gangloff n'était facturée qu'entre 14.000 F et 18.000 F !!