bugatti type41 royale roadster esder  #41111

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Les photos Bugatti et leurs commentaires proviennent pour l'essentiel des sites www.bugatti-trust.co.uk, www.bugattibuilder.com et www.bugattiregister.com  que je vous invite à visiter... : partageons la passion !

 plus les liens ci-contre en haut à droite, spécifiques à chaque page --->


















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

Ce chassis n° 41111 est la première Royale vendue. L'acheteur est Armand Esders, grand industriel qui a fait fortune dans la confection. Elle est vert clair, couleur d'Esders, avec sur le dessus de la porte, ses armoiries : une croix de Saint André jaune.
Elle ne possède pas de phares car Esders ne conduit pas la nuit. Ils seront rangés dans un coffret spécifique et le chauffeur les mettra pour déplacer la voiture. Le dessin est de Jean Bugatti et sera réalisé par la carrosserie Bugatti. Jean l’avait habillé, de façon presque incongrue pour un châssis de cette dimension, d’une carrosserie à deux places dans le style des ses sportifs roadster Type 55. Il s'agit sûrement d'une des plus belles carrosseries sur une Royale.
Malheureusement, en 1938/39 Lamberjack, l’agent Bugatti à Paris, enlèvera cette carrosserie pour en faire réaliser une autre chez Binder.
La carrosserie du Roadster sera détruite pendant la guerre. Elle sera reconstruite pas Fritz Shlumpf, pour le musée national de l'automobile de Mulhouse dans les années 90, pour cela, il a utilisé un moteur d'autorail Bugatti (identique à part un simple allumage) ainsi que l'essentiel des éléments mécaniques provenant des réserves du Musée. Ces pièces étaient à l'origine des pièces de rechange stockées à l'usine Bugatti et rachetées par Fritz Schlumpf.
Cette reconstruction en fait une septième Royale...

<< Retour à votre page précédente...

sources numériques :