bugatti royale reconstruction tom wheatcroft

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Les photos Bugatti et leurs commentaires proviennent pour l'essentiel des sites www.bugatti-trust.co.uk, www.bugattibuilder.com et www.bugattiregister.com  que je vous invite à visiter... : partageons la passion !

 plus les liens ci-contre en haut à droite, spécifiques à chaque page --->


















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

Tom Wheatcroft, le propriétaire de Donington Park, qui calcula qu'au lieu d'acheter une Royale aux enchères, il serait bien moins cher de fabriquer une copie parfaite, utilisant les dessins originaux et les anciennes techniques de construction. De sorte que la voiture soit aussi fidèle que possible, le travail, réalisé par Ashton Keynes Vintage Restorations, pris sept ans et demi et 100 000 heures, et le total des factures dépassa les deux millions de Sterlings.
Le moteur est un vrai Type41 à double allumage et la mascotte de radiateur une une pièce d'origine, ce qui est déjà un exploit (quand on sait qu'une pièce similaire s'est vendue aux enchères pour la somme record de 238 000 € ! ).
Toutefois, quelques détail la différencient de l'original comme :
- le pare brise est reconnaissable car il est en deux parties.
- elle est souvent équipée de deux rétroviseurs rectangulaires, alors que la vraie Royale n'a aucun rétro..
- l'intérieur de l'habitacle arrière est bleu (comme le Coupé Napoléon à l'origine).
- les poignées sont droites comme l'originale a l'époque d'Ettore.

Enfin, Cette voiture a été utilisée en 2008 pour le mariage du Prince Joachim du Danemark.

<< Retour à votre page précédente...

sources numériques :