bugatti type 46 cabriolet weymann / mcnair  #46224, #46396

Cette Type 46, chassis n° 46224 (8182-RE1 en 1930, 7042-JV1 en 1933) est attribuée à Weymann ou à Gangloff selon les registres (Bohuslav Klein, Roland Saunier & Jees Jansen parlent d'un carrossier parisien...). La voiture a été livré par Mathon comme Berline à Pollet. Après le deuxième propriétaire Stanislas Diezinaki, l'histoire est inconnue. Puis elle a appartenu aux Teintureries du Thaon, dans les Vosges... Revendue à Camille Bru, propriétaire du Café de l'Univers à Agen en 1933... et enfin, en mai 1940, à la Société de distribution d'électricité de Blanzac en Charrentes.... La voiture aurait été détenue dans les années 1960 par Jean Thuysbaert, un concessionnaire de voitures exotiques belge vivant en France, propriétaire du Garage Franco-Belge à Villeneuve-Loubet, près de Nice. Selon l'historien Pierre-Yves Laugier, la voiture aurait été équipée d'un moteur de Type 35 (qui paraissait tout petit sous le capot de la 46) lorsqu'elle a été découverte chez un casseur près de Royan par un autre spécialiste Jacques Rousseau... La voiture fut achetée par l'AAHA, dont Jacques Rousseau était vice-président avec son ami Serge Pozzoli. Puis acquise par le collectionneur Johnny Thuysbaert, de Vidauban, qui lui greffa à nouveau un moteur de 46, prélevé sur une Berline. En 1973, elle appartenait à Uwe Hucke à Nettelstedt. John Southward, qui habitait à Lower Hutt, l'a importé en Nouvelle-Zélande en 1981.
Malheureusement, elle brûlera dans son hangar de stockage de l'usine de Southward à Paraparaumu... et, après avoir acheté un nouveau moteur grâce à Bob Seiffer, Colorado, la voiture a subi un gros chantier de restauration : la moitié intacte de la voiture est conservée, l'autre moitié entièrement reconstruite. La restauration finale a été ensuite confiée à Wallace McNair et Malcolm Gentry, en Nouvelle Zélande (photos couleur, la jaune et noire).
Cette voiture a été identifiée sous le châssis n° 46218 (voir par ailleurs) par Bob King dans son registre Bugatti New-Zealand, mais c'est une erreur.
L'autre modèle (la blanche et noire) a été commandé par l'agent Auroux, de Roanne, et livré à M. Grosse. C'est le chassis n° 46396 (7089-JA1 en 1931 - 1907-YB6 en 1936 - 731-RL2 en 1937).
Avant dernière photo, on voit un Cabriolet Weymann que Bugatti Register attribue aussi et probablement au châssis n° 46396 (?). On remarquera le pare-chocs à trois barrettes...
Dernière image, un autre Cabriolet présumé Weymann et photographié dans la cour de l'usine. N° chassis inconnu.


 

Une question, un rajout, une précision... un souci ? Contactez-moi au contact@automobileweb.net
cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos...

Ces informations et photos proviennent de recherches sur Internet. Les résultats sont, pour la plupart, vérifiés dans les nombreux ouvrages de ma bibliothèque (voir page bibliographie...). Les affirmations discutables sont suivies d'un (?)
>> Vous pouvez accéder à ces pages (si elles existent encore...) en cliquant sur les liens qui apparaissent ci-contre, en haut à droite.
Ces liens sont spécifiques à chaque page : partageons la passion !


















Un peu de Pub ? n'hésitez pas à cliquer... ça ne vous coûte rien, et ça me paye l'hébergement ! merci.

      

 Ce Site utilise des cookies, en continuant à naviguer, vous les acceptez

<< Retour à votre page précédente...

sources webographiques et bibliographiques :

http://www.bugattiregister.com/wiki/index.php?title=46224
Bugatti Type 46 - La Petite Royale De Bohuslav Klein, Roland Saunier & Jees Jansen
http://www.bugattibuilder.com/photo/thumbnails.php?album=3817
http://www.bugattiregister.com/wiki/index.php?title=46396
Vu sur Bugattis in Australia and New Zealand de Bob King & Peter McGann
http://www.bugattiregister.com/wiki/index.php?title=T46_unknown-_Cabriolet_Weymann